Sourd ou malentendant : quels métiers sont possibles ?

dans Poste de travail

En France, environ 7 % de la population est sourde ou malentendante. Si cette situation peut parfois être un obstacle à l'insertion professionnelle, il existe de nombreux métiers accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes.

Métiers en rapport avec la surdité ou la malentendance

Certains métiers sont directement liés à la surdité ou à la malentendance. Il s'agit notamment des métiers suivants :

Interprète en langue des signes française (LSF)

l'interprète LSF est un professionnel qui traduit la langue orale en langue des signes et vice-versa.

Audioprothésiste

l'audioprothésiste est un professionnel qui fabrique, ajuste et vend des appareils auditifs.

Codeur LPC

le codeur LPC est un professionnel qui adapte les appareils auditifs à la personne malentendante.

Métiers dans lesquels la communication orale n'est pas indispensable :

Il existe également de nombreux métiers dans lesquels la communication orale n'est pas indispensable. Il s'agit notamment des métiers suivants :

Programmeur

le programmeur écrit des programmes informatiques.

Graphiste

le graphiste crée des images, des logos et des illustrations.

Architecte

l'architecte conçoit des bâtiments et des structures.

Designer

le designer crée des objets et des produits.

Artiste

l'artiste crée des œuvres d'art.

Formations accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes

De nombreuses formations sont accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes.

Formation en ligne

les formations en ligne permettent aux personnes sourdes ou malentendantes d'apprendre à leur rythme et de bénéficier d'un accompagnement personnalisé.

Formation en présentiel

les formations en présentiel sont accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes grâce à l'utilisation de supports visuels et de techniques de communication adaptées.

Formation en apprentissage

l'apprentissage est une bonne solution pour les personnes sourdes ou malentendantes qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle tout en se formant.

Pour les métiers où l'ouïe est primordiale, comment s'adapter?

Il est vrai que certains métiers exigent une bonne capacité auditive, mais cela ne signifie pas qu'ils sont inaccessibles. Des adaptations sont possibles:

Technologie

Des appareils auditifs sophistiqués et des implants cochléaires peuvent aider à améliorer l'audition.

Interprètes en langue des signes

ils peuvent faciliter la communication dans des réunions ou des formations.

Logiciels de transcription automatique

pour transformer la parole en texte en temps réel.

Formation des collègues

une sensibilisation à la surdité peut aider à créer un environnement de travail plus inclusif.

L’importance de l’accessibilité

Lorsque les entreprises et les établissements mettent en œuvre des moyens d'accessibilité adaptés, cela ouvre un monde de possibilités pour les malentendants. Que ce soit par le biais d'ajustements matériels, technologiques, humains ou organisationnels, une approche inclusive permet de valoriser le talent de chacun.

Exemples de métiers (témoignages de personnes malentendantes)

Vous pouvez trouver de nombreux exemples de travail sur le groupe facebook Sourds et malentendants

De nombreuses personnes malentendantes exercent une variété de métiers avec succès, démontrant ainsi que le handicap auditif ne limite pas les opportunités professionnelles. Ces métiers vont de l'horlogerie à l'architecture, en passant par la pâtisserie, la gestion, l'enseignement, le design web, la menuiserie, et bien d'autres.

Les niveaux de surdité varient, mais de nombreuses personnes trouvent des solutions pour travailler dans des environnements adaptés à leurs besoins auditifs. La sensibilisation des collègues et l'aménagement des postes de travail sont des éléments importants pour faciliter leur intégration professionnelle.

L'accès à des formations adaptées est également mentionné, ouvrant ainsi des opportunités dans des secteurs tels que le numérique. Enfin, l'importance des dispositifs de soutien et d'aide financière, notamment via les dossiers MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) et AGEPIPH, est soulignée pour l'acquisition d'appareils auditifs.

En résumé, ces témoignages mettent en lumière la diversité des métiers accessibles aux malentendants et la nécessité d'une sensibilisation au handicap auditif au sein des entreprises pour favoriser leur inclusion professionnelle.

share Partager